Le FISC veut s’attaquer aux joueurs de poker

La première question que se pose un joueur de poker lorsqu’il commence à gagner beaucoup d’argent est : « Dois je déclarer mes gains ? »

La réponse de l’administration fiscale est OUI d’autant plus si le joueur fait du poker sa principale ressource financière. Que ses gains soient variables ou non, c’est la répétition qui va faire la différence et va en faire un revenu professionnel précise un agent du FISC dans le parisien.

Le FISC envisage donc de s’attaquer aux gros joueurs, ceux qui gagnent plusieurs centaines de milliers d’euros par an. Et la note pour ces derniers risque d’être salée avec une taxation à hauteur de 40% sur les gains.

Considéré comme un jeu de hasard par la loi, les gains ne devraient normalement donc pas être imposés précise l’avocat fiscaliste Éric Haber. Le FISC tenterait tout de même une négociation avec les gros joueurs français en leur demandant le versement d’un impot. Si ils refusent, l’administration pourrait engager une très longue procédure judiciaire.